Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Si notre vie ne tient qu'à un fil

Le ciel me lance à la figure ses rayons dardés de lumière. Une grande surface barbouillée de bleu, clairsemée de stries claires qui semblent avoir été semées par un enfant à la naïveté confondante. Les éclairages publics soudain s’éteignent. Je vois sur le trottoir une jeune fille à la crinière teintée de bleu vert. D’un pas pressé, elle a quelque part un train à prendre. J’aimerais pouvoir l'accompagner, m’asseoir en face d'elle, la regarder et lui poser plein de questions. La lumière du matin doucement installerait autour de nous une atmosphère ionique. Nous recouvrirait de sa toile de lin délicate. Le bateau serait encore à quai; de l'autre côté, ce serait la grande ville, son agitation, sa fébrilité sa blancheur immaculée. Je n'ai plus le temps d'avoir le temps. Ô temps passé qu'il m'en souvienne, le flot perdu des souvenirs flous, des souvenirs fous, tout ce que j'aurais pu faire, tout ce que j'aurais du faire quand j'en avais encore l'…

Derniers articles

As Long as the River Flows

The lost city of Z - James Gray

Acariens tiens tiens

Madame Celestina nous a quittés

Dans un café

Il faut garder la bonne distance

Coffee Talks : Florent Toniello

Coffee Talks reloaded : Milla Trausch

Lui-même

Kadhja Bonet : chant de velours